Mehmet Şimşek a annoncé : l'assurance obligatoire en cas de catastrophe arrive

Le ministre du Trésor et des Finances Mehmet Şimşek a évalué les innovations concernant l'assurance obligatoire contre les tremblements de terre et l'assurance obligatoire contre les catastrophes (ZAS).

Rappelant que l'assurance contre les tremblements de terre obligatoire a été introduite par un décret-loi après le séisme de Gölcük de magnitude 7,4 du 17 août 1999, Şimşek a déclaré que l'assurance contre les tremblements de terre obligatoire avait été créée pour couvrir les résidences civiles et que l'Institution d'assurance contre les catastrophes naturelles (DASK) avait été créée.

Şimşek a souligné que ce modèle d'assurance a pris sa forme définitive avec la loi sur l'assurance en cas de catastrophe en 2012 et a déclaré :

«Depuis sa création, la couverture contre les tremblements de terre a été fournie aux résidences civiles avec une assurance obligatoire contre les tremblements de terre, et 35 milliards de lires ont été versées pour les dommages causés à environ 500 000 maisons endommagées avec une assurance obligatoire contre les tremblements de terre dans le cadre des tremblements de terre survenus en février. 6, 2023. Au 1er juin 2024, DASK, 11, «Il offre une couverture contre les catastrophes sismiques dans le cadre de 3 millions de polices.»

ASSURANCE ASSURANCE BIENS MOBILES

Soulignant que l'augmentation du nombre de catastrophes naturelles a augmenté les dégâts en Turquie ainsi que dans le monde entier, Şimşek a déclaré : « En outre, lors des catastrophes sismiques, des dommages destructeurs sont causés aux bâtiments, et dans d'autres catastrophes naturelles, des dommages se produit aux biens meubles à l'intérieur de la résidence plutôt qu'à la résidence en raison de sa nature. Cette situation fait que «Il a mis à l'ordre du jour que la protection d'assurance devrait être rendue obligatoire en termes d'autres catastrophes naturelles ainsi que les tremblements de terre, et que les biens meubles à l'intérieur du la maison doit être incluse dans le champ d'application de la couverture en plus de la maison. il a dit.

Şimşek a déclaré qu'actuellement, les dommages matériels causés par les tremblements de terre et seuls les incendies, les explosions, les vagues géantes (tsunami) ou les glissements de terrain qui se produisent à la suite de tremblements de terre dans les résidences civiles sont couverts par l'assurance obligatoire contre les tremblements de terre, et a déclaré :

«Avec la ZAS, qui sera mise en service prochainement, il est prévu que les inondations, les glissements de terrain, les tempêtes, la grêle, les avalanches et les incendies de forêt soient inclus dans la couverture d'assurance. Les bâtiments seront couverts pour la couverture sismique, et les bâtiments et les biens meubles seront couverts pour les autres catastrophes. De plus, dans la situation actuelle, obligatoire. Si les zones villageoises ne sont pas couvertes par l'assurance tremblement de terre, les zones villageoises sont également incluses dans la couverture en raison de la nature des catastrophes naturelles qui s'ajoutent au périmètre avec assurance catastrophe obligatoire. «Notre objectif est de mettre le ZAS en service d'ici fin juin.»