33 morts lors des élections indiennes : la raison en est la chaleur

Ce week-end se termine le marathon électoral de six semaines en Inde, qui devrait amener le Premier ministre nationaliste hindou Narendra Modi à la tête du pays.

Au moins 33 responsables électoraux sont morts hier à cause de la chaleur dans le seul État d'Uttar Pradesh, dans le nord du pays, le dernier jour des élections nationales, a déclaré un responsable électoral, dans le contexte de vagues de chaleur extraordinaires consécutives en Inde.

«Une compensation matérielle de 1,5 million de roupies (environ 16.600 euros) sera versée aux familles des morts», a indiqué Navdeep Rinwa, directeur des élections de l'Etat d'Uttar Pradesh.

De nombreux décès ont été signalés en Inde à cause de ces canicules intenses avec des températures dépassant les 45 degrés. Selon le Département météorologique indien (IMD), la température a atteint 46,9 degrés à Jansi, dans l'Uttar Pradesh.

Des canicules plus intenses

L'Inde connaît des températures caniculaires pendant la saison chaude, mais les vagues de chaleur de cette année ont été exceptionnelles avec des températures record.

La recherche scientifique montre que le changement climatique provoque des vagues de chaleur plus longues, plus fréquentes et plus intenses dans le monde.

Les résultats des élections devraient être officiellement annoncés le mardi 4 juin. Le Premier ministre nationaliste hindou Narendra Modi semble prêt à revenir au pouvoir pour un troisième mandat, selon plusieurs sondages à la sortie des urnes.