November 28, 2021

L’Asie tient bon aux frontières, jetant un nuage sur les voyages touchés par le COVID

2 min read

Hwaseong, Corée du Sud – Les pays d’  Asie-Pacifique s’en tiennent à des contrôles stricts aux frontières alors même que les taux de vaccination plafonnent, ce qui freine les perspectives de relance de l’industrie du voyage de la région touchée par la pandémie.

Alors que la Chine continentale et Hong Kong s’enfoncent davantage dans l’isolement en vertu d’une politique stricte de « zéro COVID » qui impose des semaines de quarantaine dans les hôtels, des pays comme le Japon, la Corée du Sud, l’Australie, Singapour et la Malaisie suivent une voie médiane sous laquelle les voyages non essentiels restent étroitement restreint.

La position prudente de la région est de plus en plus en contradiction avec l’Europe et l’Amérique du Nord, où les voyageurs vaccinés, y compris les touristes, peuvent voyager librement avec peu de restrictions en dehors d’un résultat de test COVID négatif.

“L’Asie a encore un long chemin à parcourir pour rattraper la réouverture en cours en Europe et en Amérique du Nord”, a déclaré à Al Jazeera Jayant Menon, chercheur principal invité à l’ISEAS-Yusof Ishak Institute de Singapour.

« Cela s’explique en partie par la nécessité de rattraper également leurs taux de vaccination, mais pas tous. Même les pays avec des taux de vaccination élevés… n’ouvrent pas leurs frontières internationales aussi rapidement qu’ils assouplissent les restrictions de mobilité nationale. Et quand ils le font, ils imposent beaucoup plus d’exigences et de protocoles que ceux appliqués aux mouvements nationaux. »

Le Japon et la Corée du Sud, où les taux de vaccination approchent les 80 %, n’ont pas encore annoncé de date de reprise du tourisme malgré l’assouplissement des restrictions pour certaines arrivées telles que les voyageurs d’affaires et les étudiants.

L’Australie, où environ 70 pour cent de la population est doublement vaccinée, a indiqué que les touristes internationaux ne reviendront pas avant l’année prochaine.

La Malaisie, où 77% des résidents sont à double piqûre, reste largement fermée aux arrivées internationales, avec des plans pour commencer à accepter les touristes internationaux d’ici janvier.

Singapour, où plus de 80 pour cent de la population a reçu deux doses de vaccin, a repris les voyages sans quarantaine par phases grâce à un programme de voies de circulation vaccinées, qui comprendra à partir du mois prochain 21 pays.

Les arrivées dans la plupart des pays d’Asie étaient en baisse de 99% par rapport aux niveaux d’avant la pandémie en septembre, contre des baisses de seulement 20% au Mexique et d’environ 65% pour l’Europe du Sud, selon les chiffres compilés par Capital Economics.

Avant la pandémie, l’Asie-Pacifique accueillait environ 291 millions de touristes par an, ajoutant 875 milliards de dollars à l’économie, selon l’indice de compétitivité des voyages et du tourisme du Forum économique mondial 2019.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.