Appel à un «générateur d'urgence» pour les hôpitaux de Gaza

Dans une déclaration écrite faite par le ministère palestinien de la Santé, la communauté internationale, les institutions internationales et les organisations humanitaires ont été appelées à « fournir de toute urgence des générateurs destinés aux hôpitaux de Gaza ».

Il a été noté dans le communiqué que la seule centrale électrique de Gaza a été détruite lors des attaques israéliennes et que des générateurs ont été utilisés pour l'électricité dans les hôpitaux depuis 9 mois.

Il a été signalé que l'entretien nécessaire des générateurs existants n'a pas pu être effectué, que certains d'entre eux n'ont pas pu être utilisés en raison de difficultés techniques majeures difficiles à réparer et que certains d'entre eux sont devenus complètement inutilisables.

Il a été déclaré que les générateurs des hôpitaux « Şifa », « Nasır », « Indonésie » et « Kemal Advan » avaient été « délibérément détruits » lors des attaques israéliennes.

Le communiqué indiquait également que l'un des deux générateurs de l'hôpital des martyrs d'Aqsa à Deir al-Belah était tombé en panne et que le seul générateur fonctionnait, et prévenait que cette situation conduirait à un désastre humanitaire.

Lors des attaques israéliennes contre la bande de Gaza depuis le 7 octobre, 37 mille 84 Palestiniens, dont au moins 15 mille 517 enfants et 10 mille 279 femmes, ont été tués et 84 mille 494 Palestiniens ont été blessés.

Même s'il y aurait encore des milliers de morts sous les décombres, les infrastructures civiles sont également détruites en ciblant les hôpitaux et les établissements d'enseignement où les gens s'abritaient.